mardi, août 07, 2007

du haut de La roche

À 10 mètres de l'eau, je vais bientôt me lancer dans la rivière. Toutes les fois d'avant, ça été douloureux. Je l'ai vraiment pas. Je le croyais au début mais on me l'a confirmé ensuite La première fois, je ne me suis pas lancé assez loin. La deuxième fois, j'ai fais un flat atomique. La troisième et dernière fois, j'ai piqué le plus possible et j'ai heurté le fond. Techniquement, la prochaine devrais être correct et je vais enfin vraiment avoir du plaisir à me lancer comme tout les autres que je vois s'amuser. Pratiquement, je n'y crois plus parce que je me suis dis exactement la même chose les dernières fois sans toutefois éviter de me blesser. J'ai envi d'enlever ma veste de sauvetage et de me lancer pour pouvoir m'unir au courrant et le laisser me transporter loin de cette roche maudite. Je trouverais une plage à gagner et un sentier pour plonger seul dans la forêt et pouvoir oublier toute cette eau désagréable.


mais je sais que je ne peux pas faire ca, c'est pas ca le jeu et aussi détestable qu'il puisse être pour moi, je n'arrive jamais à l'éviter. Alors autant en finir avec cette chute là et je vais me lancer pour que je puisse au moins dire que j'ai esseillé pour éviter la honte de me faire demander pourquoi je ne le fais pas...

1 commentaire:

karine a dit...

Une eau est désagréable seulement si on la regarde avec les yeux.

Le devoir de l'homme est de se faire filtre.

 
Free Blog CounterGimahhot