lundi, mai 05, 2008

Dites bonjour à l'homme sans paupières.

Son regard sec est insoutenable autant pour vous que pour lui car voyez-vous, lui, il voit tout. Rien ne lui échappe : l'adolescent qui vient de voler au bout de l'allée du marché, le clochard qui va mourir bientôt dans le métro, le dégoût que vous avez pour lui quand il vous regarde. C'est votre lèvre tremblante qui vous a trahie. Depuis trop longtemps, il est conscient de la vraie nature de son environnement. Depuis trop longtemps, la nausée l'emporte quand il regarde les gens dans les yeux. Depuis trop longtemps, il voit que la beauté et les vertus éclairent aussi peu qu'une seule étoile dans la nuit noire de la vie, et on ne peut pas regarder une seule étoile toute sa vie. Dites au revoir à l'homme sans paupières car ce soir il se crèvera les yeux. Le poids de cette affreuse Réalité est maintenant trop pour lui. En espérant que son ouïe ne s'affûtera pour compenser.

1 commentaire:

Louis-Philippe a dit...

Woah!

NICE! Nice! Nice!

 
Free Blog CounterGimahhot