lundi, mai 28, 2007

un monde perpendiculaire

Ça fait déjà longtemps que je suis à l'oeuvre dans un projet particulier. Un après l'autre, j'ai construit des endroits magnifiques, inhabités et chacun plus vaste que ce que toute une vie de voyage peut découvrir. J'ai peuplé ces contrés de mes idées, ma douleur y garde le sol chaud, ma haine sert de soleil, mon amour sert d'étoile la nuit. La seule entrée ou sortie est couverte d'un sceau, je l'ai mise bien au milieu de ma tête en peu à gauche et légèrement penché par en avant. Pour briser le sceau, il faudrait le chatouiller avec un calibre respectable ou l'humecter légèrement au fond d'un abyss. De mon vivant, je ne veux pas que quelqu'un d'autre se promène dans mon monde. De mon vivant, je promet que personne ne pourra le corrompre. Là-bas, j'ai tout ce que je désire et rien qui me déplait. Je vais donc y vivre le plus souvent possible jusqu'à ce que j'y soit tout le temps. Des fois, ma vie débordera un peu dans votre monde par les mots que mon sceau échappera sur ce blog ou dans les quelques conversations qu'il ne saura éviter. Si vous vous demandez si j'y suis confortable, regardez les reflets de mes idées dans ma pupille gauche.

1 commentaire:

Elise (MEC) a dit...

Renaud,
C'est dans tes yeux bien présents, ton sourire qui offre la vie et ta présence d'esprit que, malgré toi, nous te découvrons.

Tu es le seul à pouvoir aller dans cet endroit confortable et sécurisant, mais continue de découvrir autour de toi les gens qui t'accueillent avec sincérité et qui accepte de venir à ta rencontre.

Courage, plaisir et audace!

Je continue de te lire,
Elise

 
Free Blog CounterGimahhot